Peut-on souscrire a plusieurs credits a la consommation ?

Un crédit à la consommation peut s’avérer utile pour pallier les grosses dépenses du quotidien. Parfois, il se peut que l’emprunteur ait besoin de souscrire à plusieurs crédits. Il est tout à fait possible de le faire. Cet article vous en dit plus à ce sujet.

Qu’est-ce qu’un crédit à la consommation ? 

Le crédit à la consommation est un emprunt accordé par une banque ou tout autre établissement financier, à un particulier. La somme empruntée peut être utilisée pour des projets personnels à condition de choisir le bon type de crédit.

Même si les critères pour un crédit à la consommation peuvent varier d’un crédit à l’autre, généralement ils sont les mêmes.  Généralement, pour pouvoir obtenir un crédit sur le territoire, il faut pouvoir justifier au minimum de ces deux statuts administratifs :

  • Être résident français 
  • Être majeur 

En ce qui concerne les autres conditions d’éligibilité, tout dépendra du type d’emprunts auquel vous prétendez et aussi de l’organisme. En effet, il existe plusieurs types de prêts à la consommation : le prêt personnel, le crédit affecté, le revolving, le prêt étudiant, la location avec option d’achat (LOA). Chaque crédit cible une catégorie de personnes bien précise ou alors une catégorie d’achats particulière. Par exemple, le LOA est un emprunt bien spécifique. Cette aide aussi appelée crédit-bail concerne l’immobilier. Elle offre la possibilité d’achat d’un bien immobilier au terme d’une certaine période de location. Le prêt étudiant lui concerne, comme son nom l’indique, uniquement les étudiants qui souhaitent avoir un coup de pouce pour financer leurs études. 

Est-il autorisé de cumuler plusieurs crédits à la consommation ? 

Aucune loi française n’interdit le cumul de plusieurs crédits consommation. Ainsi, il est tout à fait possible pour un emprunteur de bénéficier d’autant de prêts qu’il le souhaite. Toutefois, opter pour ce cas de figure comporte de nombreux risques. Si cette prise de risque est mal évaluée, la personne qui reçoit la somme peut s’exposer à un haut niveau de surendettement. Face à ce phénomène, le gouvernement français a mis en place différentes lois pour encadrer le surendettement des crédits à la consommation. Pour ce faire, il existe un organisme dédié à ce dossier. Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) incite toutes les structures qui proposent des prêts à être plus vigilants quant à la capacité maximale de remboursement des emprunteurs. Le calcul du taux de l’endettement est un des outils pour y parvenir. Par exemple, dans le cas d’un crédit immobilier, pour l’année 2022, l’autorité recommande de ne pas dépasser un taux d’endettement de 35 %. Toujours pour l’immobilier, d’autres mesures ont été mises en place pour réduire le risque de surendettement. Parmi ces dispositions, on peut également citer la limitation de la durée de l’emprunt à 25 ans.  Toutefois, les établissements concernés peuvent bénéficier d’une marge de manœuvre. En effet, il est possible de déroger à la règle, mais seulement pour 20 % de leurs dossiers. 

Attention, toutefois, même si cette option est envisageable, un crédit n’est pas un acte anodin. Pensez à bien vérifier votre capacité de remboursement de votre prêt. 

 

plus d' articles